modele modele modele


 


Actualité

Romans

Autres Textes

Presse

Librairie

Vidéos

A + Pollux

Bibliographie

Biographie

Liens

Contacts

 

 

"Vie et mort de la jeune fille blonde"
Par Pascal Thuot

 

Revue Page des Libraires,
Septembre 2004

 

 

Ça commence par un dîner de cons (ou un dîner à la con (c'est comme on veut)) chez des mondains archi-blasés. Ça tombait bien, Philippe Jaenada (rendu au célibat à presque quarante ans grâce à la magie du roman) et son sac marine n'avaient rien à se mettre sous la dent ce soir-là. Les convives se chauffent aux apéritifs (on attendra jusqu'à pas d'heure Patrick Eudeline empêché par un paquet d'emmerdements favorisé par son allure d'un autre monde), car dans ce genre de dîner, on doit se mesurer physiquement avant de passer à table, on éprouve la résistance de chacun lors de joutes, par exemple la "cuisse de fer" et/ou le "duel de baffes", distinguées gauloiseries que n'aurait pas boudées celui qui, jadis, brisa le vase de Soissons (ah, l'humour mérovingien !). Philippe Jaenada (qui n'est pas couard, ça non !) descend du ring battu mais digne. Et puis vient le repas, plombé par Paul Muratti (le maître de maison, souvent ivre) qui étale l'histoire de Céline, sa fille, obsédée sexuelle dès sa première minute de puberté, qui devient vite incontrôlable et brûle à présent son restant de vie de pute malade du sida dans une pipe de crack. De quoi vous filer la panique ! Sauf à notre Philippe Jaenada national qui a trouvé une fleur sur ce tas de fumier : Céline est sûrement la fille qui lui ôta son pucelage l'été de ses seize ans. Tout concorde. Il garde évidemment cela pour lui. Il faut juste qu'il revoie celle qui mit en route sa libido de compétition. Ce cinquième roman, c'est du pur Jaenada, j'ose le dire ! Après tout, il n'y a que lui qui sache raconter ce genre d'histoire pas possible, avec humour (de vrais morceaux dedans !), ironie distanciée (trouvez-moi une seule moquerie, un seul jugement), tendresse et humanité. Son style d'élégant tchatcheur, de type qui n'a pas tout vu mais qui sait voir, et qui se joue des ornières du blabla people. Vie et mort de la jeune fille blonde est un hymne hilarant aux premiers ébats, un très bon livre de Jaenada.

Pascal Thuot, Page des Libraires (09/04)